Coucou, 

me revoici pour vous parler de mes lectures du mois.

Elles sont au nombres de 8, soit 2032 pages, dont 3 romans dans le cadre du Challenge lecture Hiiiii Attitude by Carène, 2 romans lus pour le plaisir et 3 livres/romans en service presse.

 

1 gros coup de coeur pour "l'homme qui avait peur de rêver", une grosse déception avec "PS I love you" et de très jolies lectures 

 

Je remercie Stéphanie Zeitoun, Virginie Mayne et Christine des éditions Dunod pour les jolies découvertes en service presse

 

mes lectures de Novembre

  

Ps I love You de Cecelia Ahern ( éditions J'ai Lu)

Une lecture laborieuse et si décevante.
J'adore le film adapté de ce roman, et je me suis perdue dans le livre. Beaucoup d'éléments qui diffèrent, sa famille, le lieu, la réception de l'ensemble des lettres.
Je n'ai pas ressenti d'émotions en lisant ce roman, je préfère de loin le film.

 

 L'homme qui avait peur de rêver de Stéphanie Zeitoun (éditions le Courrier du Livre)

Ce livre est un coup de coeur, j'ai adoré cette histoire.
Déjà, je veux souligner la beauté de la couverture, j'adore les attrapes rêves, et elle représente parfaitement le roman.
Un homme ambitieux, prêt à réaliser son rêve, qui du jour au lendemain devient aveugle, et qui de ce fait, doit revoir tous ces plans de vie. Différents thèmes sont traités: l'estime de soi, le regard des autres, les croyances limitantes, la peur de l'échec.
Cela lui permet à l'aide de différentes personnes, de voir la vie autrement, de revenir à l'essentiel, de renouer des liens avec des personnes de qui il s'était éloigné.
J'ai dévoré ce livre en quelques heures, car je voulais toujours connaitre la suite.
J'adorai rencontrer un docteur Milko. Je n'ai pas pu me résoudre à m'arrêter au chapitre 40, et j'ai bien fait de poursuivre.
Ce roman m'a donné envie de lire le précédent de Stéphanie Zeitoun.

 

Merci à Stéphanie Zeitoun et aux éditions Le courrier du livre pour l'envoi de ce roman, je suis reconnaissante pour cette confiance que vous m'avez accordé.


Trois citations

* Les rôles finissent toujours par s'inverser avec l'âge, les enfants s'inquiètent pour leurs parents.

* Les maux remplacent les mots non dits. 

* Cet homme sage lui explique que c'est une manière d'être avec soi-même et avec les autres. Se respecter, agir en accord avec soi, se montrer authentique, oser se mettre à nu, agir pour son bien en veillant à celui des autres, voir au-delà des apparences, éprouver de la gratitude, donner sans attendre, savoir recevoir aussi et écouter les messages de son âme pour attirer les personnes en accord avec soi ... 

 

N'écoute que moi de Serena Valentino (éditions hachette heroes) 

Je n'aime pas les Vilains Disney, ils ont quelque chose de détestable dans les dessins animés, mais il faut avouer que les romans hachette, nous les font aimer.

Ici, on découvre la vie, et surtout l'enfance de Gothel. Elle m'a touché.
L'histoire avec Raiponce n'apparait qu'aux 2/3 du roman mais je ne me suis pas ennuyée.
Cela est très bien écrit, ça parait même logique avec le dessin animé.
J'ai beaucoup aimé

 

A fleur de peau de Saverio Tomasella (éditions Pocket)

Ce livre est doux et délicat.
J'ai beaucoup apprécié ce roman, c'est un joli guide pour découvrir et apprendre à connaître les personnes hypersensibles.
Je me suis reconnue, dès le début, dans le personnage de Flora, et j'ai adoré cette jolie progression qu'elle vit dans ce roman. Pour ma part, j'ai encore du chemin à parcourir ...
J'ai pris pas mal de notes, et j'ai écrit dans un carnet tous les petits encarts de fin de chapitre.
Hâte de découvrir d'autres romans de l'auteur.

Quelques citations:

* "Elle relève la tête et croise son image, dans le miroir, décèle le doute dans ses yeux. Le doute. Le voilà qui revient, s'insinue sournoisement, comme toujours, à la moindre occasion. Le manque de confiance en soi, la peur de gêner, d'être de trop …. Tu ne vas tout de même pas le déranger pour rien, un dimanche en plus, c'est ridicule. Non, ce qui serait vraiment ridicule, ce serait de céder à sa propre faiblesse, de ne pas oser dépasser ses réticences, de faire comme elle a toujours fait: garder ses angoisses pour elle, mettre un mouchoir dessus et se résoudre à ce que rien ne change."

* "Alors essayez de vous adresser autrement à vous-même. Valorisez-vous, Flora, encouragez-vous, montrez-vous aussi douce et compréhensive à votre égard que pour pouvez l'être envers les autres. Réconfortez la petite fille en vous, l'enfant effarouché qui se recroqueville, gêné face à un compliment, ou qui disparaît, effrayé par un reproche, au fin fond de vous-même."

* "La créativité, c'est le meilleur des remède pour les grands sensibles."

* "Ce qui compte n'est pas ce que vous prévoyez, ce que vous calculez ce que vous imaginez; ce qui importe vraiment, c'est ce que vous vivez."

* "D'ailleurs, de chercheurs de l'université de Harvard ont récemment découvert que les personnes les plus heureuses sont aussi celles qui pensent souvent au passé et à l'avenir. Elle se remémorent les bons moments qu'elles ont vécus et anticipent ceux qu'elles pourraient être amenées à vivre."

 

Trois petits mots ... de Virginie Mayne (autoédition)

J'ai débuté ce roman et je ne l'ai plus lâché, j'ai lu ces 342 pages en 1 journée, car j'ai été happée par le récit
Je voulais connaître l'évolution des personnages, de Roxane, de Ti Gwen
Je ne dévoilerai pas la fin mais c'est une très belle histoire
Les premiers posts de Manon, adolescente, me paraissaient trop adulte. Et puis elle m'a profondément ému
J'ai pleuré en lisant son dernier chapitre
Le roman est magnifiquement bien écrit, le déroulement de l'histoire est fluide et très bien décrit
J'ai bien aimé la playlist qui parcourt le roman.
J'étais triste de quitter les personnages, j'aimerai bien une suite, pour les retrouver toutes et tous, et découvrir ce qu'ils deviennent

Une jolie citation:

"J'aimais ma vie parce que je pensais naïvement que rien n'était important. Or c'est faux. Tout est important dès l'instant qu'on le vit. C'est une chance qu'on nous offre. Il ne faut rien négliger. Il faut savoir profiter de chaque moment passé sur terre. Et surtout, il ne faut rien gâcher."

 

Ils vécurent philosophes et firent beaucoup d'heureux de Marianne Chaillan (éditions équateurs parallèles)

"Ils vécurent philosophes et firent beaucoup d'heureux" est un livre très intéressant et enrichissant. Il permet d'approfondir le versant philosophique des dessins animés Disney.

Marianne Chaillan aborde différents thèmes comme le bonheur, la méchanceté, la réalité vs la fiction, la conscience, la liberté, etc …​

Elle y parle de "La belle et la bête, "Le roi lion", "Ratatouille", "Vice Versa", "Pocahontas", etc ….
C'est très agréable à lire, les passages Disney sont retranscrits au mot près, et puis son analyse est intéressante et surtout abordable pour tout le monde.​
Hâte de lire un nouvel ouvrage comme mentionné dans sa conclusion, sur d'autres dessins animés.
Quelques citations:
"Disney nous invite à rêver mais en précisant l'usage du rêve qui nous est offert: ce dernier doit nous aider à percevoir la magie présente dans notre vie plutôt que de déprécier notre quotidien au nom d'un ailleurs purement imaginaire. L'imaginaire doit être au service du réel."
"Un bon méchant n'est-il pas, dans les Disney, une clé du succès au moins aussi importante que les heros positifs?"
"Disney nous apprend, avec des accents spinozistes, qu'il faut chercher à cultiver les passions joyeuses; c'est-à-dire favoriser ce qui vivifie notre être - quelle que soit l'épreuve qui nous a frappés - plutôt que de nous laisser gagner par des passions qui amoindriront encore notre vie."
"Raiponce nous met en garde: ne nous égarerons pas dans de vains et dangereux espoirs. Aimons la vie avec ce qu'elle comporte comme risques et comme certitude de fin. Nous n'en apprécierons que mieux le chemin."
"Tu as compris que ce n'est pas parce qu'un dessin animé te divertit et t'enchante qu'il se réduit à cela. Tu sais maintenant que chacun renferme une pépite de sagesse qui t'aidera à penser et à vivre."
15 kilos de Corine Dossa (éditions lectures en liesse)
Ce livre est une bouffée d'oxygène, Corine Dossa nous parle de la femme ronde/forte/obèse dans notre société et elle le fait parfaitement bien.
les chapitres sont parsemés de jolies citations.​
C'est une lecture inspirante, le roman est court mais il va à l'essentiel​
Merci Corine. 
Quelques citations:
"Je ne le savais pas encore, mais la graine de complexe venait de pénétrer le peau de mes rondeurs, et durant quelques décennies, tel un coucou, y fit son nid en prenant un soin méticuleux à détruire toute la bienveillance que j'avais pour mon corps."
"Nous ne pouvons contrôler la parole de certaines personnes, ni comment elles nous traitent; mais nous pouvons contrôler comment nous y réagirons."
"Quand vous aurez compris que ce que pensent les autres de vous ne vous définit pas, vous aurez fait un grand pas vers la confiance en soi."
Rise ! de Laurent Combalbert et Marwan Mery (éditions Dunod)
Les auteurs, négociateurs de profession, nous donnent les clés pour améliorer sa vie autour de 7 thématiques
la  confiance en soi, le rayonnement, le stress, la curiosité, la prise de décision, la gestion de conflit et l’optimisme
Certains m'ont plus parlé que d'autres, c'est bien écrit
C'est un livre de développement personnel plus placé sur le versant professionnel, j'ai eu un peu de mal à projeter du coup 
J'ai apprécié le récapitulatif à la fin de chaque chapitre
Je remercie Christine et les éditions Dunod pour cet envoi

DSCN2949

Je suis aujourd'hui au Festival du livre romantique à Dunkerque, je vous en parlerai prochainement
Bon week-end