Le Scrap de Del

09 mai 2021

Carte Licorne

Bonjour 

Aujourd'hui, ma nièce a 2 ans. 

Je lui ai scrappé, comme à l'accoutumée, une carte d'anniversaire.

Cette année, je lui ai fait une carte Licorne.

J'avais trouvé un patron sur Pinterest, et puis j'ai improvisé, j'y ai ajouté des paillettes et des brads 

j'aime beaucoup le rendu.

Joyeux anniversaire Eugénie

DSCN5642

Bon week-end

Posté par delscrap à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


30 avril 2021

mes lectures d'Avril

Coucou

Me voici pour mon bilan livresque du mois d'Avril.
14 lectures au compteur, soit 3752 pages lues.
De jolies lectures avec des livres santé et bien-être, des romances, un recueil de poèmes, de la littérature contemporaine, et des témoignages.

8 coups de cœur et que de belles lectures & découvertes ce mois-ci.

J'ai retrouvé avec grand bonheur les plumes de Virginie Grimaldi et Aurélie Valognes. Des autrices qui m'émeuvent énormément.

J'ai eu le plaisir de découvrir la plume envoutante de Marie Hayle, je suis séduite. La plume passionnante de Chloé Wilkox. La plume douce et tendre de Julien Rampin. La plume percutante et touchante de Rupi Kaur. Les plumes instructices de Marie Drucker et Sidonie Bonnec.

Gros coup de coeur pour les jolies couvertures des romans de Virginie Grimaldi et Aurélie Valognes.

Je tiens à remercier très fort William et le Livre de Poche, Camille et les éditions Denoel, Jessica Knossow, Mélaine Béraud, les éditions du Panthéon, les éditons Baudelaire, Linda Dalles et les éditions City.

Je remercie mon partenaire les éditions Hugo New Life.
C'est une vraie joie de recevoir ces livres et de découvrir ces nouvelles lectures.
Merci pour votre confiance et votre générosité.

 

Pictures

 

The Virgin's Price de Chloé Wilkox (éditions Addictives)

Heaven McAdams est une jeune femme issue de la haute société new-yorkaise, 19 ans, étudiante en langues, qui rêve de travailler pour l'ONU.


Sa vie a basculé le jour où son père a été mis en prison pour escroqueries.

De ce fait, elle a dû déménager dans un quartier malfamé, dans un studio minuscule et insalubre.

Seule, sa mère est mise dans la confidence, avec ses amies elle continue de vivre sa vie d'avant, d'aller à des soirées mondaines.

A l'une de ses soirées, elle fait la connaissance de Jude Crawford, un homme de 28 ans, jeune, beau et riche.

Une attirance et une tension sexuelle s'installent entre eux. Jusqu'au jour où, forcée de trouver de l'argent pour payer les avocats de son père, et subvenir aux besoins de sa mère et les siens, elle met sa virginité à vendre aux enchères, guidée par une amie malfaisante de ses parents.

C'est alors que Jude, arrivé au dernier moment, remporte la mise. Débute alors une relation ou l'une espère et l'autre fuit.

J'ai simplement adoré cette romance.

Je ne divulguerais pas la suite de l'histoire qui m'a tenu en haleine et que j'ai énormément aimé.

Malgré des passages difficiles, comme notamment la vente aux enchères, le roman est parfaitement écrit avec une bonne dose de suspens, de rebondissements et de sentiments.

Heaven m'a touché, elle soutient coute que coute son père. Elle, si bon enfant, en arrive à l'extrême pour réussir à s'en sortir.

Et Jude !!! J'ai adoré ce personnage qui derrière ce cynisme et cette froideur, cache de bien jolies choses.

J'ai été touchée par cette fin. C'est un énorme coup de cœur.

La couverture, ainsi que le titre, ne font vraiment pas honneur à cette romance, il faut aller au-delà de ces 2 éléments pour découvrir une très belle et originale histoire d'amour.

 

Grandir un peu de Julien Rampin (éditions Charleston)

Jeanne quitte, à 35 ans, du jour au lendemain son mari, sa maison et sa vie, qu'elle trouve subitement vide de sens.

Elle répond alors à une petite annonce pour apporter son aide à une personne âgée.
Elle rencontre alors Raymonde, une vieille dame extravagante qui n'a pas sa langue dans sa poche et son petit-fils, Lucas, 30 ans.
Nous allons alors vivre aux côtés de ce trio si attachant.
Jeanne ne s'aime pas, se trouve moche, on dit d'elle que c'est une gentille fille.
Lucas est homosexuel, il n'a connu que des abandons dans sa vie. Sa mère décédée, son père qui l'a rejeté et son premier amour, Valentin, qui l'a quitté.

Grandir un peu est un roman lumineux, une ode à l'amour de soi, de l'autre, de la vie, une ode à la résilience et à l'acceptation.
Le duo que forme Lucas et sa grand-mère m'a beaucoup attendri et tellement fait rire. J'ai beaucoup aimé leurs joutes verbales.
Jeanne m'a touché, on découvre au fil des pages, la vraie Jeanne, une femme qui ose, qui change, qui se trouve.

Julien, ta plume est si belle et délicate. Mon attente a été récompensée.
Raymonde le dit si bien, il faut dire merci. Alors je réitère mes remerciements ici, presque un an après. On pourra dire que tu m'accompagnes au fil des confinements. Merci Julien pour ton humour, ta joie de vivre et désormais pour ton talent.
Ça m'est toujours difficile de trouver les bons et beaux mots pour parler d'un roman qui nous bouleverse, nous émeut et nous touche, je n'ai pas tes mots.

Ton premier roman est un feu d'artifice d'émotions et de jolies choses, c'est un coup tout doux au cœur.

Quelques magnifiques citations

"Lire, c'est vivre d'autres existences. Visiter des paysages inconnus. Être quelqu'un d'autre. Comprend des choses qui nous échappent complètement parfois."

"Elle possède la pudeur des grandes gueules. Qui peuvent parler plus fort que n'importe qui, mais qui tournent le dos lorsqu'il s'agit de raconter un peut ce qui s'agite là, sous la poitrine."

"C'est drôle comme, dans les moments importants de nos vies, nous avons tendance à redevenir l'enfant qui sommeille en nous."

 "Il s'est autorisé toute la peine possible. Car il connait les ravages de ce qu'on ne laisse déborder de soi."


"L'existence est drôlement faite, quand même. On peut passer des années à côtoyer des gens qui effleurent à peine ce que nous sommes. Et un matin, on croise quelqu'un qui percute nos ambitions intimes. Fracasse nos millions de carapaces, en un éclat de rire."

"Il est solaire, mais un simple nuage peut entrainer un véritable ouragan. Sa sensibilité est sa pire ennemie. Ce monde n'est pas fait pour les enfants. Surtout lorsqu'ils le restent toute leur vie."

 

Naturel pour le meilleur et pour le reste de Marie Drucker et Sidonie Bonnec (Le livre de poche)

Marie Drucker et Sidonie Bonnec nous expliquent et nous offrent les clés afin de vivre plus naturellement et plus sainement, mais aussi consommer moins mais mieux en protégeant l’environnement.


La lecture de ce livre, dans un premier temps, m'a effrayé. Le constat est sans appel, des éléments nocifs et pathogènes sont partout, autour de nous. Mais, avec la connaissance et grâce à ce livre, on peut les fuir ou tout du moins les réduire de notre environnement.

De nombreux domaines sont exposés : de l'alimentation, à la cuisine, de l'hygiène, aux cosmétiques, des produits ménagers, à l'ameublement, ainsi que des chapitres sur les enfants, les animaux de compagnie et animaux sauvages...

Les autrices ont travaillé et enquêté pendant plus de deux ans, pour nous offrir ce guide très utile. Il est joliment illustré par Anne Boudart.

Ce livre ne restera pas rangé dans ma bibliothèque, il sera dans ma maison, pour m'enrichir régulièrement (beaucoup d'informations données sur les composants des aliments, des produits de beauté) et ainsi me permettre de changer petit à petit ma façon de vivre et de consommer. Je vais aller de ce pas jeter mon papier d'Arménie, et trier mes ustensiles de cuisine. Oui, lire ce livre m'a fait prendre conscience de bien des choses et je remercie les autrices pour ça.

C'est un coup d'alerte que je vis comme un coup de coeur.

Je tiens à remercier William et les éditions Le livre de poche pour cette découverte et l'envoi de ce livre, merci beaucoup.

Under Control de Marie Hayle (éditions Addicitves)

Magistral !


Samantha, dit Sam, est sage-femme. Un soir, elle accompagne, sa meilleure amie et sœur de cœur, Charlie a une soirée caritative ou l'une de ses photographies va être mise aux enchères au profit du cancer.
Sur cette photo, Sam et Ethan, un petit garçon hospitalisé y figurent.
Sam est soignante mais également bénévole dans l'association les blouses colorées.
L'enchère est emportée par un jeune et riche patron d'une entreprise de cosmétiques, Tyler Cole. Il est arrogant, méprisant mais également beau et très sexy.
Charlie doit revoir l'homme d'affaire, le lendemain, pour la remise du cliché. Celui-ci demande alors à Sam de venir également.
Sam, dans un premier temps, froissée par son attitude, accepte pour faire plaisir à son amie, mais aussi pour le plaisir des yeux.

Sam est une femme blessée, complexée, qui manque de confiance en elle.
Lui est sûr de lui.

J'ai simplement et totalement adoré cette histoire. Mon cœur de lectrice a vécu les montagnes russes des émotions.
On passe de longs moments à l'hôpital, c'est criant de réalité, et j'ai beaucoup apprécié. Les personnages sont très attachants de Sam à Charlie et Cam, de Kate à Ethan, des parents et puis Tyler.
On passe du désir à la colère, de la joie à la surprise, de la tristesse à la tendresse.

L'histoire est très dense, pleine de rebondissements. On pourrait reprocher à Sam de toujours et rapidement pardonner à Tyler, mais leur histoire est tellement évidente. J'ai adoré que le domaine du tatouage soit présent également.

L'autrice traite de vrais et profonds sujets derrière une romance très sensuelle. Elle nous parle de l'amitié, de la maladie, du handicap, de la famille, entre autres. Je préfère ne pas parler de tous les sujets pour laisser la surprise et le plaisir de la découverte aux autres.

Ce roman m'a marqué, et j'ai été réellement triste de quitter les personnages. Under Control est au-delà du coup de cœur.
Hâte de lire Private Teacher qui est déjà dans ma PAL.

 

Private Teacher de Marie Hayle (autoédition)

Quel bonheur de retrouver la belle bande d'amis rencontrés dans Under Control.

Dans ce roman, on fait la connaissance des petits nouveaux : Julie, la meilleure amie de Liam, et Jayden, un ami chirurgien tatoué qui s'est lié d'amitié avec Sam, Cam et les autres.

Julie débarque à Londres pour se reconstruire. Elle a un passé de femme battue, et Liam souhaite veiller sur elle. Lors d'une soirée, elle fait la connaissance de Jayden, un homme qu'elle trouve séduisant et sexy. Mais elle est détruite, n'a plus confiance en elle et en l'homme.

Jayden, sous le charme de cette femme belle et sensible, va lui proposer des leçons pour se relancer dans la séduction et l'amour de soi.

Au fil du temps, les rôles s'inverseront, et le donneur de leçon en recevra lui de bien jolies également.

J'ai tout simplement adoré cette romance. J'ai retrouvé certains aspects que j'avais adoré dans le précédent roman de Marie Hayle.

Les personnages de Julie et Jayden sont tellement touchants. Derrière leurs failles et leurs vies cabossées, se cachent de beaux personnages, pudiques et délicats.

L'histoire est douce et belle, on voit l'évolution et la transformation de Julie et Jayden.

On embarque ensuite en Bretagne et j'ai été complètement séduite. Jayden se révèle totalement. Le personnage de Milly m'a beaucoup ému aussi.

L'autrice nous offre également une projection des personnages que je connaissais déjà et j'appréciais beaucoup.

J'ai beaucoup aimé le fil conducteur du roman avec les chansons de Jeanne Cherhal qui colle parfaitement à l'histoire.

Nouveau décrochage de cœur pour moi avec cette magnifique romance.

 

Une citation

"Ne regardez pas en arrière, ce n'est pas là que vous allez."

 

La jongleuse de Jessica Knossow (éditions Denoel)

Ophélie est l'épouse de Vincent, la maman de 3 enfants, Manon, Emma et Jules, médecin oncologue à l'hôpital et la fille de Françoise et Michel.

Elle a tout pour être heureuse, pourtant au fil du temps, un mal-être s'installe en elle. 
Ophélie doit jongler avec sa vie privée et sa vie professionnelle.

Ce premier roman de Jessica Knossow est très beau.
Je me suis attachée à Ophélie, petite fille blessée, traumatisée, puis femme perdue.
La plume de l'autrice est magnifique et délicate. Les mots sont justes.

J'ai ressenti cet amour maternel débordant, le chagrin de la petite fille qu'elle a été et puis l'oppression et la perdition de cette femme et mère active.
Le sujet est très actuel, il évoque la place de la femme dans notre société, qui l'autorise difficilement à une mère épanouie et une femme accomplie, dans un même temps, sans basculer dans le féminisme pur.

Ce roman devrait être lu par toutes les mères, toutes les femmes, pour leur apporter soutien et déculpabilisation.

L'Amiénoise d'adoption et infirmière au CHU d'Amiens que je suis à aimer se retrouver dans ses pages, j'ai souri à l'évocation de la fresque de l'internat parisien, qui m'a rappelé la nôtre, à Amiens.

Je tiens à remercier Camille et les éditions Denoël pour la proposition et l'envoi de ce roman qui est une magnifique découverte.

 

Comment l'accompagnement sensuel m'a permis de faire la paix avec mon corps de Mélaine Berand (éditions du Panthéon)

Mélaine Beraud nous livre un témoignage intéressant sur l'accompagnement d'un assistant sexuel, qu'elle préfère nommer assistant sensuel, dans la découverte de sa sexualité.


Mélaine a 22 ans, et porteuse d'un handicap. N'ayant pas lu son précédent livre, je ne connais pas toute son histoire mais elle mentionne ses handicaps, au fil des pages.
Son corps n'est que souffrance, mais la jeune fille devient une femme, et a des besoins.

Elle s'inscrit sur un coup de tête sur le site de l'APPAS (Association pour la Promotion de l'Accompagnement Sexuel).

Sous la forme d'un journal intime, on suit son parcours de la demande formulée, a la prise de contact, jusqu'aux rencontres.
On suit l'évolution de cette jeune femme pleine de doutes et de souffrances. Entre maturité dans les émotions et son langage de jeunesse, Mélaine se confie sur ses envies, ses peurs, sa relation avec son corps avec pudeur.
C'est touchant et ça révèle un vrai sujet sur la sexualité des personnes porteuses de handicap et leur sexualité. .

Ce court témoignage est une belle leçon d'acceptation de soi et un beau message de tolérance.
Un petit travail de relecture serait utile pour supprimer certaines répétitions, corriger quelques fautes pour ainsi pouvoir le mettre en lumière.

Je remercie Mélaine Béraud pour son message et sa proposition d'envoi de son livre. Merci aux éditions du Panthéon pour l'envoi du livre.

Quelques citations

"J'ai soigné des blessures, d'autres se sont réouvertes, certaines sont encore en train de cicatriser tandis que d'autres restent vives."

"Le harcèlement laisse des traces."

"Comment rencontrer l'amour si l'on n'accepte pas qu'il puisse exister ?"

 

Lait et miel de Rupi Kaur (éditions Pocket)

Ce recueil m'a dérangé, bousculé, touché, ému.
Au travers de 4 chapitres, Rupi Kaur nous offre des poèmes plus ou moins longs sur les thèmes de la souffrance, de l'amour, de la rupture, de la guérison.
Elle évoque l'abus sexuel, les coutumes de son pays, ses parents, l'amour pour un homme, la trahison, l'avenir, la liberté, la femme.

J'ai été bluffée par sa plume si délicate, si juste. Je n'ai pas noté de citation particulière car ce recueil mérite d'être lu mais également regardé. Rupi Kaur esquisse des dessins minimalistes simplement beaux en lien avec certains de ces poèmes. L'autrice fait preuve de tellement de maturité à 21 ans, c'est majestueux.

Je vais rapidement m'acheter son second livre.

 

Le tourbillon de la vie d'Aurélie Valognes (éditions Fayard)

Louis est en vacances pour l'été chez son grand-père, Arthur.

Arthur vieillit, perd la mémoire. Il était acteur au théâtre et au cinéma.
La mère de Louis, Nina, est en mauvais terme avec son père, qui a été absent de sa vie.
Arthur sent son état se dégrader et a peur de perdre la garde estivale de son petit-fils.

On va vivre avec eux 2 des moments de joie, de doutes, de peur, de bonheur.

Ce roman m'a beaucoup touché. Cette histoire filiale entre le grand-père et son petit-fils, composée de 3 actes comme au théâtre, est très émouvante.
On voit Louis grandir, perdre son innocence et protéger son grand-père, coûte que coûte.
On observe Arthur s'ouvrir, se livrer, transmettre de jolies choses à son petit-fils, lui si solitaire.
Et puis, la force de l'amour va amener Nina à pardonner à son père, grâce à Louis.
L'autrice parle de la maladie avec délicatesse.

Le Tourbillon de la Vie est un bouquet d'émotions qui mérite d'être lu ou les mots ne suffisent pas pour le décrire. Ce roman m'a replongé dans mes vacances estivales chez ma grand-mère maternelle, là où le temps s'arrêtait et le bonheur etait simple et tellement vrai. C'est un beau et doux coup de cœur.

Merci Aurélie Valognes pour cette magnifique histoire. J'ai même pleuré en lisant les remerciements
Mention spéciale pour cette sublime couverture.

 

Vous êtes à deux doigts du bonheur de Françoise Spineux (éditions Kiwi)

 L'autrice, médium et guérisseuse, nous parle du bonheur et comment l'atteindre par différentes étapes (dépasser ses blessures, diluer les rancœurs, se pardonner à soi et aux autres, surmonter sa peur, etc). Elle conseille de passer par un travail énergétique, une psychothérapie, ou une thérapie par hypnose, ou par sophrologie pour y parvenir.


La notion de religion/prière m'a un peu dérangé dans ma lecture mais l'autrice le précise dès l'introduction donc j'étais préparée.

Une lecture agréable et fluide mais qui ne m'a pas vraiment appris grand-chose. Elle a conforté mes connaissances.

Merci à babelio et aux éditions Kiwi pour cette lecture dans le cadre de la masse critique.

 

Et que ne durent que les moments doux de Virginie Grimaldi (éditions Fayard)

Elise vient d'installer son fils cadet Thomas, à Paris, loin d'elle qui habite Bordeaux. Sa fille ainée, Charline, vit à Londres.
Elle se retrouve, du jour au lendemain, seule, et doit apprendre à vivre pour elle, avec cette solitude de femme divorcée, elle qui a toujours vécu pour ses enfants.

Lili qui vient d'accoucher prématurément d'une petite fille. On va vivre à ses côtés et ceux de son compagnon, les bouleversements d'une vie.
De l'amour inconditionnel à la culpabilité d'une naissance prématurée.
De la fragilité de la vie à la force des sentiments. Lili va se lier d'amitié avec des parents rencontrés dans la salle de repos du service de Néonatalogie.

Deux femmes, deux mères que l'on va accompagner sur le chemin de la vie.

Lire un roman de Virginie Grimaldi, c'est vivre un panel d'émotions. Une fois encore, je suis touchée en plein cœur.

J'ai été émue aux larmes dès les premières pages, et elles ne m'ont pas quitté au long de cette lecture, joliment accompagnées de petits frissons.
J'ai ri également, les conversations sms d'Elise et Thomas m'ont beaucoup plu, la voisine d'Elise et Edouard, le chien d'Elise m'ont tellement fait sourire.

C'est un roman qui met les femmes à l'honneur. Virginie Grimaldi rend, également, un très bel hommage au personnel paramédical et médical des services pédiatriques qui accompagnent les nourrissons arrivés trop tôt et leurs parents.

Ce roman est beau, doux, tendre, et parfois drôle, il est sensible et humain.
J'ai simplement adoré cette belle histoire, La couverture est un joli reflet du roman : magnifique !

Quelques citations

"Quand on vient de se prendre le ciel sur la tête, on a des nuages dans les yeux."

"Ce sont des magiciennes. Elles font rentrer la lumière dans la pénombre."

"On ne connait pas vraiment ceux qui nous entourent. Certains font beaucoup de bruit pour camoufler leur absence. Mais d'autres, inattendus, nous envoient une bouée quand on sombre."
.
"On a tous tendance à être la personne la plus sévère pour soi, alors qu'on devrait être la plus bienveillante."
.
"Sans sa blouse, on aurait dit une personne normale. Une héroïne sans cape."


"L'impuissance face à la souffrance de ses enfants est l'une des plus grandes épreuves des parents."


"On ne comprend vraiment les choses que quand on les vit."

 

Trio de Linda Dalles (éditions City / Eden)

Miranda est étudiante en lettres, un soir après son cours de Zumba, elle utilise les douches hommes pour aller plus vite, elle a rendez-vous avec un couple d'amies au restaurent.
Elle est alors surprise par 2 hommes, qui la rejoignent. Elle comprend leurs intentions et se laissent aller au plaisir.

L'un des 2 lui proposent alors un deal, 100 nuits et c'est terminé entre eux 3.
Miranda accepte.
Isaac est doux, bienveillant, protecteur. Stanislas est froid, distant et cassant.
Quelques jours après ce moment, Miranda découvre que Stan est son nouveau professeur de littérature, lui-même en train de préparer une thèse.
Une relation triangulaire débute, et se transforme petit à petit en relation exclusive entre l'élève et son prof.

En tant que lectrice, l'autrice ne nous ménage pas car on entre directement dans le vif du sujet avec la scène de la douche.
En tant que femme, la réaction de l'héroïne m'a un peu perturbé. Elle accepte assez facilement la situation, sans grande précaution.
Si l'on fait abstraction de ce détail, j'ai ensuite apprécié ma lecture. Miranda, d'abord attirée par Isaac, bien plus agréable et avenant, va développer une attirance puis des sentiments pour Stanislas.
J'ai été un peu sceptique quant à la relation et les pratiques qu'utilisent les 2 hommes/amis avec les femmes.
Le personnage de Stanislas m'a touché à certains moments, j'aurai aimé que ses blessures et son histoire soient davantage développées. Son changement de comportement et la révélation de son secret ont été un peu rapides à mon goût. L'histoire entre les 2 personnages débute à peine que l'on découvre l'épilogue.

C'est un retour mitigé d'une romance qui m'a été tout de même agréable à découvrir et à lire.

Je remercie Linda Dalles et les éditions City pour l'envoi de ce roman.

 

Jamais sans mon psy de Minou Azoulai et Pascal Delannoy (éditons Hugo New Life)

Minou Azoulai et Pascal Delannoy nous offrent un livre sur la psychologie.

Au travers de témoignages, ils traitent d'un bon nombre de sujets.
De la psychanalyse à la psychothérapie, en passant par l'art thérapie et la psychiatrie.

Ils nous racontent l'histoire de la psychologie et les médias, ainsi que l'évolution dans le temps et dans notre société. 
Ils nous parlent de coaching, et aussi de différents sujets qui bouleversent nos vies : la crise sanitaire, les attentats, les violences, la sexualité, la dépression.

Les auteurs ont mené une enquête pendant plusieurs mois, en rencontrant des professionnels et des patients. 

La lecture de ce livre m'a été très agréable.
Une chose à retenir, la psychologie est importante pour la santé publique. Elle est encore, de nos jours, bien trop jugée et montrée du doigt.
Ils nous expliquent que des tests sont en cours sur quelques régions afin de rembourser les séances, afin de rendre l'accès possible au plus grand nombre de personnes.

Les auteurs mettent un bémol sur les romans de développement personnel, plus narcissiques qu'aidants pour les lecteurs. Adorant ce genre littéraire, je ne peux que le défendre, je perçois ces romans comme des lectures d'évasion plus que de supports psychologiques.
Cette enquête nous apprend qu'il faut être curieux, bienveillant et à l'écoute des autres.

Le témoignage de Morgan Pèlerin m'a beaucoup touché. Il a, je pense, fait écho à ma propre psychothérapie que je suis depuis Janvier 2020, cette professionnelle m'a fait penser à celle qui me suit.
J'ai été surprise et heureuse de lire celui de Catherine Bertrand dont le roman graphique, chroniques d'une survivante, m'avait tellement touché.

"Jamais sans mon psy" est un livre bourré de connaissances sur le domaine qui ravira les personnes convaincues et pourra réconcilier avec celles les plus sceptiques.

Je le recommande, il est sorti en librairie, le 18 Mars dernier.

Je remercie, une fois encore, mon partenaire les éditions Hugo New Life pour l'envoi de cet ouvrage.

 

Comment les douleurs neuropathiques m'ont-elles transformée ? De Mélaine Béraud (éditions Baudelaire)

L'autrice, âgée de 22 ans, nous raconte son histoire. L'histoire d'un bébé arrivée trop tôt à cause d'un AVC intra-utérin, ayant pour conséquence, une hémiparésie droite et une atteinte cérébrale.
Mais finalement, Mélaine se développe comme les enfants de son âge, bien entourée par ses parents et sa famille.
Elle nous raconte ensuite son enfance, et particulièrement le harcèlement dont elle a été victime. Elle nous raconte la perte d'êtres chers, de son handicap et les douleurs neuropathiques associées qui l'ont poussé à penser au suicide assisté. Elle nous parle de la dépression. Et puis, elle nous livre cette partie de son histoire avec cette personne qui l'a changé. On ne sait pas exactement si celle-ci est guérisseuse, chaman, ... Mais elle offre l'espoir à Mélaine. 
.
Mélaine nous parle du deuil, de la maladie, de la souffrance physique et psychique mais aussi de l'amour des siens. C'est un témoignage authentique et émouvant.

La jeune autrice nous offre une leçon de courage et d'espoir. 

Je remercie Mélaine Béraud et les éditons Baudelaire pour l'envoi de son second livre. 

Quelques citations

"Je te murmurerais des je t'aime et tu me regarderais sans rien dire et de temps à autre tu me répondrais. Mais, rarement, car les mots expriment de façon moindre ce que l'on ressent."

"Il est tellement plus simple de se concentrer sur la douleur des autres que sur la sienne, n'est-ce pas ?"

 

IMG_20210430_071737_769

Belle journée 

Posté par delscrap à 08:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 avril 2021

Jamais sans mon Psy de Minou Azoulai et Pascal Delannoy

Bonjour,
un nouveau post pour vous parler de ma dernière réception dans le cadre de mon partenariat avec les éditions Hugo New Life

DSCN5631

Minou Azoulai et Pascal Delannoy nous offrent un livre sur la psychologie.
Au travers de témoignages, ils traitent d'un bon nombre de sujets.
De la psychanalyse à la psychothérapie, en passant par l'art thérapie et la psychiatrie.
Ils nous racontent l'histoire de la psychologie et les médias, ainsi que l'évolution dans le temps et dans notre société. 
Ils nous parlent de coaching, et aussi de différents sujets qui bouleversent nos vies : la crise sanitaire, les attentats, les violences, la sexualité, la dépression.
 
Les auteurs ont mené une enquête pendant plusieurs mois, en rencontrant des professionnels et des patients. 
La lecture de ce livre m'a été très agréable.
Une chose à retenir, la psychologie est importante pour la santé publique. Elle est encore, de nos jours, bien trop jugée et montrée du doigt. 
Ils nous expliquent que des tests sont en cours sur quelques régions afin de rembourser les séances, afin de rendre l'accès possible au plus grand nombre de personnes. 
Les auteurs mettent un bémol sur les romans de développement personnel, plus narcissiques qu'aidants pour les lecteurs. Adorant ce genre littéraire, je ne peux que le défendre, je perçois ces romans comme des lectures d'évasion plus que de supports psychologiques.  
Cette enquête nous apprend qu'il faut être curieux, bienveillant et à l'écoute des autres. 
Le témoignage de Morgan Pèlerin m'a beaucoup touché. Il a, je pense, fait écho à ma propre psychothérapie que je suis depuis Janvier 2020, cette professionnelle m'a fait penser à celle qui me suit. 
J'ai été surprise et heureuse de lire celui de Catherine Bertrand dont le roman graphique, chroniques d'une survivante, m'avait tellement touché.
 
"Jamais sans mon psy" est un livre bourré de connaissances sur le domaine qui ravira les personnes convaincues et pourra réconcilier avec celles les plus sceptiques. 
Je le recommande, il est sorti en librairie, le 18 Mars dernier.
 
Je remercie, une fois encore, mon partenaire les éditions Hugo New Life pour l'envoi de cet ouvrage.
 
Quelques citations
 
"C'est le temps de la séance, une rencontre inédite. Chacun arrive alors avec ce qui peut avoir le poids d'une armure. Pas celle qui protège, comme idéalement pendant l'enfance et la jeunesse on a pu l'endosser, mais celle qui est devenue trop lourde à porter."
 
"Vous savez, tous mes patients sont forts ! Elles et ils viennent questionner leur vie, c'est donc qu'ils cherchent des solutions."
 
"Hommage direct à des femmes et des hommes abîmés, voire cassés, mais ambitieux, avides de réponses. Sans en dire beaucoup plus, elle évoque des fous rires plus fréquents qu'on ne peut l'imaginer, des temps forts parce que vrais. Un retour à l'essentiel."
 
"La cure par la parole ne convient pas à tous, elle prend un peu plus de temps, un peu plus d'argent, elle mobilise l'énergie et nécessite une bonne dose de lucidité."
Belle journée 

Posté par delscrap à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 avril 2021

20 ans

Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain a 20 ans aujourd'hui.

C'est mon film préféré. 

Joyeux anniversaire à cette pépite cinématographique.

DSCN5646

Belle journée 

Posté par delscrap à 08:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 avril 2021

Joyeux anniversaire Disneyland Paris

Bonjour

un petit post pour me remémorer les souvenirs à l'occasion du 29ème anniversaire de Disneyland Paris

 

Eurodisney, hiver 1992/1993, j'avais 8 ans

Je me souviens de l'excitation lors du voyage en bus, j'avais tellement attendu cette journée après avoir lu des articles dans le Journal de Mickey.
"Heal the world" de Michael Jackson passé à la radio.
Je me souviens du château, du monde des poupées, de l'arbre de Robinson, le pont suspendu et la difficulté de prendre une photo avec Minnie.
Je me souviens de ma joie quand ma soeur a réussi à atteindre Minnie et que nous avons réussi à faire cette photo.
28 ans après, la passion est intacte
A bientôt Disneyland Paris, tu me manques

IMG_20210109_125139_520

 


Décembre 2010, Winnie, dans sa tenue d'hiver, et moi.

IMG_20210126_082217_246

 

Mars 2016, avec Tic & Tac

IMG_20210203_072249_151

 

Novembre 2015

Notre rencontre avec Merida, pour Katalyne et moi. Nos journées à Disneyland me manquent tellement, vivement qu'on puisse y retourner

IMG_20210305_111817_097

 


Février 2008, avec Winnie

IMG_20210310_082329_636

 

Le Pavillon des Princesses

Cet endroit mérite d'être visité. Entre le parcours d'attente et cet instant de partage avec la princesse nous permet de passer un bon moment.

Ici avec Cendrillon en novembre 2018

IMG_20210322_080321_279

 


Avec Aurore, au Pavillon des princesses, en Décembre 2016.

 

IMG_20210325_082100_881

 

Belle journée à vous 

Posté par delscrap à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]